14 juillet 2024, un défilé avenue Foch et sans véhicules modernes

Screenshot
image_print

Le défilé militaire du 14 juillet 2024 quitte l’avenue des Champs-Élysées à Paris et se déroule avenue Foch. Outre l’absence de véhicules militaires en service, l’effectif des troupes à pied diminue.

Le général de corps d’armée Christophe Abad, gouverneur militaire de Paris, l’a présenté à la presse le 10 juin 2024. Le défilé compte 4.500 participants, dont 4.000 à pied, 45 avions, 22 hélicoptères et 200 chevaux de la Garde républicaine.

Commémorations. L’animation initiale du défilé porte sur le 80ème anniversaire de la libération de la France. Des véhicules de la seconde guerre mondiale participent au défilé avec les emblèmes des 31 pays y ayant contribué : États-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Slovaquie, République tchèque, Grèce, Pays-Bas, Norvège, Danemark, Belgique, Pologne, Luxembourg, Australie, Nouvelle-Zélande, Algérie, Maroc, Tunisie, Bénin, Cameroun, Comores, Congo, Guinée, Gabon, Côte d’Ivoire, Madagascar, Djibouti, Mauritanie, Sénégal, République centrafricaine, Tchad et Togo. Parmi les troupes à pied, figurent les unités « Compagnons de la Libération », à savoir : le Régiment de marche du Tchad pour l’armée de Terre ; le Commando Kieffer et le Bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville pour la Marine nationale ; l’Escadron de chasse 3/30 « Lorraine » et l’Escadrille française de chasse N°1 pour l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE). Le débarquement de Provence (15 août) est rappelé par 1 avion ravitailleur MRTT Phénix et 4 Mirage 2000D et celui de Normandie (6 juin) par 1 avion E-3F AWACS, 1 Rafale C, 1 Mirage 2000-5F, 3 chasseurs américains, 1 bombardier Avro Lancaster de la seconde guerre mondiale et 1 chasseur Typhoon britanniques.

Défilé aérien. La projection de forces est représentée par 1 avion long-courrier A330, 1 A400M Atlas et 2 Rafale et le Groupe aérien embarqué par 5 Rafale M et 1 E2C Hawkeye. Les Forces aériennes stratégiques déploient 1 ravitailleur KC-135 et 4 Rafale B puis 1 MRTT Phénix et 2 Rafale B. La fonction stratégique « Reconnaissance/Anticipation » est représentée par 1 avion biréacteurs court courrier Fokker 100 de la Direction générale de l’armement (DGA), 2 ATL2 de la Patrouille maritime et 1 avion léger de surveillance et de reconnaissance de l’AAE. A l’occasion de ses 70 ans, l’Aviation légère de l’armée de terre présente 13 aéronefs : 3 hélicoptères d’attaque Tigre, 3 hélicoptères de manœuvre et d’assaut Caïman, 1 hélicoptère de manœuvre et d’assaut Cougar, 2 hélicoptères légers EC120 ; 1 hélicoptère léger polyvalent Fennec ; 2 avions Pilatus PC-6 pour le transport de passagers, le convoyage, le largage de parachutistes et la livraison de fret léger. Suivent : pour l’AAE, 2 hélicoptères Caracal utilisés par les Forces spéciales ; pour la Marine nationale, 1 hélicoptère Caïman, 1 hélicoptère d’alerte secours maritime H160 et 1 hélicoptère moyen polyvalent Dauphin ; pour la Gendarmerie nationale, 2 hélicoptères polyvalents EC145, 1 hélicoptère léger polyvalent EC135 et 1 hélicoptère léger polyvalent AS350 Écureuil ; pour la Sécurité civile, 1 hélicoptère polyvalent H145 ; pour les Douanes, 1 hélicoptère EC135.

Troupes à pied. Les16 écoles militaires défilent devant 2 Régiments de la Garde républicaine, 4 Régiments de l’armée de Terre, les Formations militaires de la sécurité civile, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, le Bâtiment ravitailleur de forces Jacques Chevalier, la frégate Alsace, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le-Triomphant, les flottilles 4F, 11Fet 28F, 5 unités de l’AAE, 1 unité de la DGA, 1 unité de Direction interarmées des réseaux d’infrastructures et des systèmes d’information, 1 unité du Service de santé des armées, 5 unités du ministère de l’Intérieur et des Outre-Mer, 1 unité du ministère de la Justice, 1 unité du ministère de l’Économie et 3 unités de la Légion étrangère. L’animation finale inclut notamment le Cadre noir de Saumur, le relais de la Flamme olympique et le survol de la Patrouille de France.

Loïc Salmon

14 juillet 2023, un défilé sur l’engagement international

14 juillet 2022, un défilé sur fond de guerre en Ukraine

14 juillet 2021 : engagements de haute intensité, technologies de pointe et anniversaires

image_print
Article précédentArmée de l’Air et de l’Espace : les enjeux du spatial militaire
Article suivant354 | Dossier : L’Indopacifique, sécurité et défense