Défense : budget 2021, commandes et livraisons

image_pdfimage_print

Le budget 2021 du ministère des Armées se monte à 39,2 Mds€, en hausse pour la 3ème année consécutive, soit +1,7 Md€ (+ 4,5 %) en un an. Outre les livraisons prévues, des commandes ont été anticipées dans le cadre du plan gouvernemental de relance économique.

Le tout a été présenté, le 30 septembre 2020 à Paris, à la presse. Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, a expliqué le budget des anciens combattants (photo).

Projet de loi de finances 2021. La « Mission Défense » prévoit près de 40 Mds€ d’engagements pour investir. En raison de la pandémie du Covid-19, le budget du Service de santé des armées augmente de 27 %. Par ailleurs, 901 M€ sont consacrés à l’innovation et au cyber. En outre, 300 postes seront créés dans le renseignement et le cyber. Le budget de la « Mission Anciens Combattants » se monte à 2 Mds€, dont 851 M€ de pensions militaires d’invalidité et 645 M€ pour la retraite du combattant. L’Institution nationale des Invalides reçoit 16 M€ et l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre 56 M€. Enfin,18 M€ sont destinés à la politique de mémoire.

Commandes 2020-2021. Dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, l’armée de Terre a commandé en 2020 : 271 blindés Griffon ; 50 chars Leclerc rénovés ; 42 blindés Jaguar ; 364 blindés Serval ; 14 hélicoptères Tigre rénovés ; 12.000 fusils d’assaut HK 416F. Pour 2021, elle prévoit de commander : 120 véhicules blindés légers régénérés ; 21 hélicoptères interarmées légers (HIL) ; 7.300 équipements radio pour véhicules terrestres contact ; 2.900 équipements radio portatifs contact ; 12.000 fusils d’assaut HK 416F. La Marine nationale a commandé en 2020 : 3 avions de surveillance Hawkeye E2D ; 7 avions de surveillance et d’intervention maritime ; 2 modules de lutte contre les mines. Pour 2021, elle prévoit de commander : 1 frégate de défense et d’intervention ; 8 HIL ; 45 kits missiles Exocet mer-mer 40 Block 3C ; la 3ème phase des infrastructures d’accueil et de soutien des sous-marins Barracuda. L’armée de l’Air et de l’Espace a commandé en 2020 : 4 systèmes de drones MALE européens ; 12 stations sol utilisateurs Syracuse IV (télécommunications par satellite) ; 3 radars Satam (orbitographie) rénovés. Pour 2021, elle prévoit de commander : 13 stations sol utilisateurs Syracuse IV ; 1 HIL ; 367 missiles air-air Mica NG ; 150 missiles d’entraînement Mica NG ; le lancement de la réalisation de mentor d’avions d’entraînement ; le lancement du démonstrateur du système de combat aérien du futur. Le plan de soutien à l’aéronautique prévoit des commandes anticipées : 3 Airbus A330 à convertir en avions ravitailleurs multi-rôles (MRTT) Phénix ; 8 hélicoptères Caracal ; 1 avion léger de surveillance et de reconnaissance ; 1 système de drone aérien pour la Marine ; 10 systèmes de mini-drones Marine.

Livraisons 2020. Dans le cadre de la LPM 2019-2025, voici les livraisons prévues pour l’armée de Terre en 2020 : 1.001 véhicules légers tactiques polyvalents ; 90 blindés Griffon ; 4 hélicoptères Caïman Terre ; 50 postes de missiles moyenne portée ; 12.000 fusils HK 416F. Voici celles pour la Marine nationale : 2 avions de patrouille maritime ATL2 rénovés : 2 hélicoptères Caïman Marine ; 1 sous-marin d’attaque Barracuda ; 1 lot de missiles Aster. Voici celles pour l’armée de l’Air et de l’Espace : 2 avions de chasse Mirage M2000 D rénovés ; 1 avion de transport A400M Atlas ; 1 MRTT Phénix ; 1 avion KC-130J de transport tactique et de ravitaillement en vol ; 1 système de drone Reaper ; 1 satellite MUSIS/CSO.

Loïc Salmon

Economie : préserver les savoir-faire des entreprises de défense

Défense : loi de finances 2020, hausse des dépenses maintenue

Défense : vers 2 % du Produit intérieur brut à l’horizon 2025

image_pdfimage_print