Prix Brienne du livre géopolitique 2014

image_pdfimage_print

Pour sa 2ème édition, le « Prix Brienne du livre géopolitique » a été remis le 10 septembre 2014, par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, à Christophe Jaffrelot, directeur de recherches au CERI (Centre d’études et de recherches internationales) et professeur à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’université américaine de Yale, pour son ouvrage « Le syndrome pakistanais » (Éditions Fayard). Ce syndrome remonte à l’empire britannique des Indes, lorsque la minorité musulmane obtient la création d’un État en 1947. Ensuite, l’élite pakistanaise se divise pour des raisons ethno-linguistiques et politiques entre civils et militaires. Pour elle, « l’Inde hindoue » continue de menacer l’existence du Pakistan, justifiant ainsi l’acquisition de l’arme nucléaire et la recherche de l’alliance des États-Unis pendant la guerre froide. Parallèlement, Islamabad soutient les mouvements djihadistes pour affaiblir l’Inde et gagner une profondeur stratégique en Afghanistan. En général, les thèmes géopolitiques sont dominés par des auteurs anglo-saxons, dont les œuvres sont traduites en français pour le public francophone. Pour remédier à cette carence, le ministre de la Défense a lancé le « Prix Brienne du livre géopolitique », qui a été décerné pour la première fois en 2013 à François Godement pour son ouvrage « Que veut la Chine ? De Mao au capitalisme » (Éditions Odile Jacob). Pendant une année, quelque 70 livres sont évalués par un comité de lecture (6 personnes), qui en sélectionne une vingtaine pour le jury (26 personnes), présidé par le ministre et composé de spécialistes, chercheurs universitaires, journalistes, parlementaires et anciens hauts responsables civils et militaires. Sont finalement retenus, pour la dernière réunion, 3 ouvrages qui favorisent le mieux l’analyse, la réflexion et la mise en perspective des enjeux politiques et stratégiques actuels. Ils doivent être publiés en français et en France entre le 1er octobre de l’année précédente et le 1er juin de l’année en cours. En fait, le jury récompense 4 personnes par une médaille et un livre de luxe sur l’Hôtel de Brienne : le lauréat, les 2 autres finalistes et l’auteur d’un ouvrage publié en dehors des dates limites (« prix spécial »). En 2014, la « médaille d’argent  », si l’on peut dire, a été attribuée à l’Algérien Boualem Sansal pour son livre « Gouverner au nom d’Allah » (Éditions Gallimard) et celle « de bronze » à Jean-Christophe Nottin pour « La guerre de la France au Mali » (Éditions Tallandier). Enfin, le « prix spécial » du jury a été décerné au professeur Yves Lacoste pour l’ensemble de son œuvre, dont notamment le livre « La Géographie, ça sert d’abord à faire la guerre » publié en 1976 (Éditions Maspero) et réédité en 2012 (Éditions La Découverte).

Loïc Salmon

 

image_pdfimage_print