Marine nationale : nouveaux titulaires des deux principaux postes

image_pdfimage_print

L’amiral Bernard Rogel, nommé chef d’état-major de la Marine en conseil des ministres le 22 juin 2011, a pris ses fonctions le 12 septembre. Son adjoint, le vice-amiral d’escadre Stéphane Verwaerde, est devenu major général de la Marine le 1er septembre.

L’amiral Rogel, entré à l’Ecole navale en 1976, a choisi les forces sous-marines. Atomicien et breveté d’études militaires supérieures, il est auditeur du Centre des hautes études militaires et de l’Institut des hautes études de défense nationale. Il a notamment commandé les sous-marins nucléaires d’attaque Casabianca (1990-1911) et Saphir (1991-1992) ainsi que le sous-marin nucléaire lanceur d’engins L’Inflexible (2000-2002). A l’issue, il rejoint l’état-major de la Force océanique stratégique, dont il prend la tête en 2003. Affecté l’année suivante à l’état-major du président de la République, il est chargé des dossiers nucléaires, du suivi des Opex et du renseignement. Promu contre-amiral en 2006, il est nommé chef de cabinet du chef d’Etat-major des armées, puis sous-chef « opérations » le 1er septembre 2009. L’amiral Rogel est notamment commandeur de la Légion d’Honneur et officier de l’Ordre national du Mérite.

L’amiral Verwaerde, entré à l’Ecole navale en 1977, a choisi la spécialité de maintenance aéronautique. Ingénieur de l’Ecole nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace, il est breveté du Collège interarmées de défense et auditeur du Centre des hautes études militaires et de l’Institut des hautes études de défense nationale. Il a notamment exercé des responsabilités techniques aéronautiques lors de la préparation d’opex au Tchad (1983-1985) et en Bosnie (1991-1994) et a commandé la base d’aéronautique navale de Lann-Bihoué (2005-2007). Promu contre-amiral en 2007, il a  exercé les fonctions d’inspecteur de la Marine et de sous-chef d’état-major « plans programmes ». Enfin, il a été adjoint de l’inspecteur des armées (2010-2011). L’amiral Verwaerde est notamment officier de la Légion d’Honneur et titulaire de la médaille de l’aéronautique.

Loïc Salmon

image_pdfimage_print